Pourquoi votre enfant doit-il obtenir son diplôme d’études secondaires?

Votre enfant songe-t-il à abandonner l’école avant d’obtenir son diplôme d’études secondaires? A-t-il déjà abandonné?

Il y a une foule de raisons qui peuvent expliquer cette décision.

Il est possible qu’il ait perdu tout intérêt pour l’école. Ou encore qu’il ne voit plus l’utilité de terminer ses études secondaires, surtout depuis qu’il a commencé à travailler et à gagner de l’argent.

Pour votre enfant, le décrochage à cette étape de son parcours éducatif peut avoir de très lourdes conséquences. Regardons ensemble quelques arguments qui vous aideront à motiver votre enfant à persévérer et à terminer ses études secondaires.

Gagner plus d’argent

Qui n’aime pas gagner plus d’argent? Selon plusieurs sources, le détenteur d’un diplôme d’études secondaires gagnera environ 459 000 $ de plus au cours de sa vie active qu’un travailleur qui n’est pas diplômé.

Dans un rapport publié en 2009 (http://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/statistiques-donnees-sante-bien-etre/statistiques-de-sante-et-de-bien-etre-selon-le-sexe-volet-national/revenu-d-emploi-selon-la-scolarite/), le ministère québécois de la Santé et des Services sociaux affirmait que le revenu d’emploi moyen des gens ayant un niveau de scolarité du secondaire ou moins était de 24 400 $, alors que le revenu d’emploi moyen des gens ayant un niveau de scolarité universitaire était de 57 600 $, soit plus du double.

C’est énorme.

Inscrire mon enfant

Se donner des options

Faites une recherche sur un babillard d’offres d’emploi en ligne et vous remarquerez que la plupart des emplois à temps plein offerts sont ouverts seulement aux détenteurs d’un D.E.S. Même les emplois qui peuvent paraître banals aux yeux de certains (vidangeur, par exemple) ne sont offerts qu’aux diplômés du secondaire.

En décrochant son D.E.S., votre enfant disposera de beaucoup plus de possibilités d’emploi qu’il en aurait s’il ne terminait pas ses études. Il aura donc la chance de tenter différents métiers au cours de sa vie active, s’il le désire, et de trouver celui qui le passionnera.

Par contre, s’il abandonne en cours de route, plusieurs portes demeureront fermées tant et aussi longtemps qu’il n’obtiendra pas son diplôme.

Si votre enfant désire poursuivre ses études, que ce soit au niveau professionnel et technique, au collégial, ou encore à l’université, il doit d’abord obtenir son D.E.S. Évidemment, plus votre enfant prolongera ses études, meilleures seront ses chances de décrocher un emploi qui le passionne et pour lequel il sera bien rémunéré.

Consultez le site web de ChallengeU dès maintenant pour découvrir comment nous pouvons aider votre enfant à obtenir son diplôme d’études secondaires.

Survivre aux tempêtes

C’est bien connu, l’économie fonctionne un peu comme une montagne russe. Il y a des hauts et des bas. C’est inévitable. Pendant les hauts, l’argent coule à flots et tout le monde est heureux. Par contre, quand on tombe dans un creux, les sourires disparaissent aussi vite que les emplois. Personne n’y échappe.

Selon les statistiques publiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (http://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/statistiques-donnees-sante-bien-etre/statistiques-de-sante-et-de-bien-etre-selon-le-sexe-volet-national/taux-d-emploi-selon-le-niveau-d-etudes/), le taux d’emploi moyen des gens qui ne terminent pas leurs études secondaires était autour de 40 % en 2015. Chez les diplômés universitaires, on parle plutôt d’un taux d’emploi de près de 70 %.

Donc, les individus ayant un meilleur niveau de scolarité auront beaucoup plus de facilité à tirer leur épingle de jeu qu’un individu ayant quitté l’école avant d’avoir obtenu son diplôme d’études secondaires.

Ces individus auront aussi plus de chances d’éviter les problèmes de santé physique et mentale qui peuvent survenir suite à une période de chômage prolongée. Voilà un facteur qui passe souvent sous silence, mais qui mérite d’être pris en considération.

Se préparer pour la vie

Que l’on le veuille ou non, nous devons tous faire face à différents défis au cours de notre vie : perte d’emploi, rupture amoureuse, décès de proches, etc. Des défis qui nous affecteront à différents degrés, selon notre niveau de confiance, notre maturité émotionnelle, etc.

Il est important pour la confiance et la santé mentale de votre enfant qu’il sache comment réagir dans ce genre de situation. Il doit apprendre à accepter les défis et à redoubler d’efforts pour remporter ses batailles. Le fait de persévérer jusqu’à l’obtention de son diplôme même si l’école est difficile (ou ennuyante, ou qu’il n’aime pas son prof, etc.) peut être une très grande victoire qui lui donnera la confiance et la fierté dont il aura besoin pour prospérer dans le futur.

Le D.E.S., un avantage indéniable

Il ne fait pas de doute qu’il y a beaucoup plus d’avantages à terminer ses études secondaires que de désavantages.

Un diplômé touchera un meilleur revenu, aura de meilleures possibilités d’emploi, bénéficiera de plus de stabilité et se donnera plus de chances d’éviter les troubles de santé. Ce ne sont pas les arguments qui manquent pour convaincre votre enfant de reprendre les études.

Découvrez les nombreux services offerts par ChallengeU dès maintenant.

Inscrire mon enfant