Comment aider son enfant à terminer son secondaire aux adultes

La nouvelle a l’effet d’une bombe : votre enfant vous annonce qu’il décroche. Il abandonne ses études secondaires.

Vous êtes sans mot. Vous saviez qu’il n’adorait pas l’école, mais vous étiez loin de vous douter qu’il en viendrait là. Vous savez à quel point il est essentiel qu’il obtienne son diplôme d’études secondaires, mais vous vous sentez impuissant et vous êtes convaincu que vous ne parviendrez jamais à le faire changer d’idée.

En tant que parent ou grand-parent, vous pouvez avoir une très grande influence sur les décisions de votre enfant. Vous êtes en mesure d’aider votre enfant à raccrocher et à obtenir ce diplôme qui a tant de valeur.

Pourquoi votre enfant décroche-t-il?

La décision de quitter l’école ne s’est probablement pas prise du jour au lendemain. Plusieurs facteurs se sont accumulés au fil des ans afin d’amener votre enfant à décrocher. Il est aussi possible que votre enfant songeait à décrocher depuis quelques années.

Il serait bon de tenter de savoir ce qui a amené votre enfant à cette décision. A-t-il perdu tout intérêt pour l’école? Est-ce qu’il a des conflits avec ses pairs? Ou est-ce que l’école dans son format traditionnel est trop difficile et démotivante pour lui?

Une fois que vous aurez découvert les raisons derrière cette décision, vous comprendrez mieux la situation et il vous sera plus facile de dénicher une piste de solution.

Inscrire mon enfant

Impliquez-vous

La vie étant ce qu’elle est, il est possible que votre niveau d’implication dans l’éducation de votre enfant ait chuté au fil des ans. C’est normal et vous ne devez pas vous sentir coupable pour autant.

Au secondaire, les étudiants ont moins besoin de supervision qu’à l’époque du primaire, c’est vrai. Mais votre enfant a besoin de sentir que vous êtes engagés à part entière dans son parcours. Il doit savoir que vous l’appuyez dans ces démarches et que vous avez à coeur qu’il réussisse.

Donc, prenez quelques minutes pour discuter avec lui de sa journée, demandez-lui comment il se sent. Vous ne pourrez peut-être pas le faire sur une base quotidienne, mais si vous lui consacrez quelques minutes deux ou trois fois par semaine, c’est suffisant pour faire une grande différence.

Chose certaine, vous ne le regretterez pas.

Donnez-lui de l’espace et du temps

L’adolescence n’est pas toujours une période facile à vivre. Surtout lorsqu’elle tire à sa fin. C’est le moment où tout change, où nous sommes appelés à prendre de grandes décisions qui auront une influence directe sur le reste de notre vie.

Ce ne sont pas tous les enfants qui sont prêts à franchir cette étape. Certains enfants ont besoin de s’arrêter pendant un certain temps pour réfléchir à ce qu’il veut faire plus tard, ou encore pour vivre autre chose. C’est souvent le moment où ces jeunes adultes choisissent de partir à l’aventure, seul ou avec des amis.

Après cette pause imposée, dont la longueur varie selon l’enfant, celui-ci pourra prendre la décision qui lui semble être la meilleure.

Donc, si vous sentez que c’est ce dont votre enfant a besoin, pensez à lui donner le temps et l’espace dont il a besoin. Assurez-vous toutefois que cette pause ne s’éternise pas. Il est plus difficile de reprendre ses études après une pause de 5 ou 6 ans…

Par exemple, si votre enfant souhaite travailler à temps plein pendant quelques mois afin de ramasser de l’argent pour faire un voyage, vous pourriez vous entendre avec lui pour qu’il retourne terminer ses études après son voyage.

Mettez toutes les chances de votre côté

N’ayez crainte : vous n’êtes pas seul.

Aujourd’hui, vous et votre enfant avez une panoplie de ressources à votre disposition pour qu’il termine ses études secondaires et décroche un diplôme.

Vous pouvez encourager votre enfant à rencontrer un conseiller en choix de carrière, un service gratuit offert par ChallengeU (https://www.challengeu.ca/pourquoi-challengeu/). Ce conseiller pourra discuter avec votre enfant afin de l’aider dans sa réflexion sur son choix de carrière.

Plusieurs organismes offrent des programmes visant à aider les jeunes décrocheurs à retourner aux études. Le Centre Solidarité Jeunesse, par l’entremise du programme d’entraînement PASSERELLE (http://www.csjeunesse.org/Passerelle.html), aide les jeunes décrocheurs de 15 à 25 ans à se préparer en vue d’un retour aux études.

L’organisme Déclic (http://www.declic.ca/) s’est donné comme mission d’offrir des services d’interventions à des jeunes adultes aux prises avec des difficultés d’apprentissage qui souhaitent effectuer un retour aux études.

Votre enfant peut aussi rencontrer un agent d’Emploi-Québec (http://www.emploiquebec.gouv.qc.ca/) qui l’aidera à trouver une formation qui correspondra à ses besoins et intérêts.

Ici encore, votre implication est essentielle. Accompagnez votre enfant à ces différents rendez-vous afin de l’aider à digérer la montagne d’informations qu’on lui donnera.

Ne vous découragez pas

Oui, le décrochage d’un enfant n’est jamais une bonne nouvelle. Mais n’oubliez pas que ce n’est pas nécessairement une décision irréversible. Rien ne dit que votre enfant ne remettra plus jamais le nez dans un manuel scolaire.

Surtout, ne vous découragez pas. Soyez patient. Prenez un peu de temps pour lui parler et pour lui proposer quelques solutions. Utilisez les ressources disponibles.

Tout ceci devrait aider votre enfant à réaliser pourquoi vous tenez absolument à ce qu’il décroche son diplôme d’études secondaires (Pourquoi  votre enfant doit avoir son diplôme de secondaire) et à prendre la bonne décision.

Rendez-vous dès maintenant sur le site Web de ChallengeU afin de connaître tous les détails concernant les formations en ligne offertes.

Inscrire mon enfant